Sun 17th of Dec, 2017
heure de connex° :
4 H 36 pm
dernière m-à-j :
lundi 23 octobre 2017


 

*¤~ Accueil ~¤*

Clara's Spot

Tatu News

Les Champi-pis

Le Brochet

Le Sandre

La Carpe

Pêches Diverses

Ma vie des Comics

Hommages

Felletin

News (archives)

Screen-Shots

Liens

delaplace.aymeric c/o neuf.fr
( remplacer le "c/o" par @ )

 

.: Hommages :.

 

 

Axelle Delaplace :

Ma grande soeur est née le 14 octobre 1971 à Versailles (Yvelines)

 


Axelle dans la deu-deuche de la reum, le lendemain de ma naissance ; le 6 novembre 1972 !!...


Axelle et Moi

Elle avait le don de synthétiser les choses.

Dans ses synthèses se glissaient parfois des erreurs, mais comme elle échangeait beaucoup avec des types de personnes d'horizons très divers, sans empathie aucune, elle avait fréquemment les moyens de revenir sur ce qu'elle considérait comme Sa vérité, de faire évoluer ses idées afin de se rapprocher de tous.

Enfant, elle fut la victime d'un pervers sexuel.
D'ores et déjà, elle façonnait sa vie afin de ne jamais se retrouver au moins seule face à une personne potentiellement dangeureuse. Aussi, elle voulait systématiquement protéger les êtres faibles de cette part d'obscure présente chez l'autre. Après avoir voulu être vétérinaire, elle a voulu être juge pour enfants, puis avocate.
Mais, ratant son deug de droit (dont elle ne comprenait pas la complication quand on sait que l'urgence prédomine, le plus souvent, dans ces domaines), elle stoppait tout simplement et cherchait de nouveaux moyens de suivre cette trajectoire humaniste et créatrice de bien.

Elle avait beaucoup de talents dont celui de pointer sur les aspects profonds d'une personne recontrée, ceux sur lesquels la plupart d'entre nous ne nous arrêtons que très rarement, puisque ce sont de nos passions qu'il s'agit, auxquelles, le plus souvent, nous nous laissons enchaîner sans chercher mieux...
La préhistoire et l'analyse de l'histoire ou 'la formation de l'intelligence' (sujet de sa thèse) lui permettaient une approche de bien plus grande qualité dans le but de mieux cerner ce qui nous rassemble.
Alors qu'elle avait repris des études en communication et histoire de l'Art (EAC, Paris), elle avait ouvert une série de peintures à l'huile ; de petites oeuvres de type 'mandala' tibetain, qu'elle offrait ensuite à la personne dont, selon elle, les couleurs et les formes représentaient le Moi profond. Chacun d'entre ses plus proches en reçut une. Magnifiques !...

Ma soeur Axelle était une personne qu'on aimait.
Franche et aiguë, ou acérée et directe, peu de tempérance et peu de patience, mais affectueuse et profonde comme fidèle et respectueuse.
Son fort intérieur, déchiré par l'angoisse d'être abandonnée de tous, et la peur de se retrouver face aux dangers extérieurs comme à ses propres démons, s'accrochait à des valeurs que seuls certains d'entre nous pouvions lui apporter. Certains de ses professeurs ; François Chaumette (français) au collège, puis Soutif (philo) au lycée, avaient éveillé en elle cet appétit de connaissance et la soif de sensations vraies. Alors que d'autres cassaient, parfois objectivement, quelque chose en elle qui deviendrait irréparable ou romprait à jamais le dialogue avec la personne...

Axelle est enterrée au nouveau cimetière de Saint-Cyr L'Ecole, derrière l'aérodrome, sur la route de Saint-Germain-En-Laye, depuis 1996.

 

- ~* ° ¤ ° *~ -

 

Mémé & Pépé :

Mémé avait commencé à travailler, comme à fumer, à 12-13 ans. Bérichonne gaillarde et très enjouée, elle savait requinquer un moral au plus bas par de petites attentions et beaucoup de finesse, le tout enrobé d'une carapace faussement acerbe voire acariâtre. Extrêmement usée et fatiguée par la vie, elle a succombé sur un lit d'hôpital.

Pépé, lui, né à Paris, avait été dénoncé par un voisin en 1940 ou 1941 et avait été envoyé dans les trains de prisonniers politiques par la Gestapo. Il collectionnait les écrits de Maurice Thorez !... Alors, pendant trois années interminables, où horreurs et désespoirs avaient commencé à effacer sa personnalité, il résista de toutes ses forces durant un trajet qui l'avait sûrement amené aux confins de l'europe fasciste. Dans un petit carnet vert il avait, à l'aide d'une mine de plomb, consigné le moindre évènement ainsi que pris des repères pour de futures comparaisons, alors que les puanteurs des morts l'accompagnaient et que le peu de victuailles souvent pourries lui légueraient l'obsession de l'hygiène, le dégoût des viandes crues, la révolte face au moindre gachis...
Il est mort (comme son fils) d'une fibrillation ventriculaire, un soir, en faisant un effort.


- ~* ° ¤ ° *~ -

 

Jean-François Cloup :

C'était un vrai rugbyman de Coeur, décédé récemment, un grand gaillard avec une vision très douce du monde liée à ce regard qu'il posait sur les gens ou sur les choses à l'instar de celui qu'il avait sur le Rugby.
Nous avons tous pleuré Jean-François Cloup... RIP old boy 'n c u later...

 


David & Grand-Cloup

 

- ~* ° ¤ ° *~ -

 

 

 

 

 

 

 

:: haut de la fenêtre

°¤ ¤° °¤° °¤ ¤° °¤° °¤ ¤° °¤° °¤ - Vegas 23 - ¤° °¤° °¤ ¤° °¤° °¤ ¤° °¤° °¤ ¤°